MARIE DE SOLEMNE

MARIE DE SOLEMNE

mercredi 22 février 2017

CHOISIR SA VIE – VIVRE SES CHOIX


    

    Voici le temps de dire ou de médire.
     Voici le temps de choisir son camp.


 Voici venu le temps 
D'apprendre à se servir
de sa liberté et de son Cavalier,
Le libre arbitre.

Voici le jour où vous ne pouvez plus vous
dérober
Il faut choisir sa vie,
Et assumer ses joies comme
ses erreurs.

Voici venue l'heure d'accepter que l"Sans Choix" n'existe pas.
Ne pas choisir,
C'est encore choisir.

Voici venue la minute essentielle
Où l'on comprend
Que jamais, personne, ne sera responsable
De nos choix.
Et que l'erreur
N'est que l'impossible Momentané
D'obtenir l'adéquat.





                           

    Voici venue la seconde éternelle où vous écrirez vous-même votre Vie.


Vous ne laisserez plus jamais personne
écrire à votre place dans votre livre intime, 
Sur les pages encore blanches :
Ce que vous êtes,
Ce que vous désirez
Ce que vous ne voulez Plus supporter.
Comment vous Aimer… 
Enfin, vous aurez Appris que votre
Liberté est aussi une Épreuve.

Elle incite en premier à se déterminer, 

À prendre la responsabilité de Tout ce qu'on choisit, de dire, 
de faire, d'oublier, de médire, d'aimer ou détester…
Tout.

Ce que vous êtes Aujourd'hui

Vient de vous, 
De vos choix passés.
Et c'est heureux
Car, Sans cette liberté, même exigeante,
Nous serions tous les Esclaves des désirs et 
De la volonté des autres.




Vivre libre n'est pas une option,
C'est une nécessaire condition.

La condition que réclame le bonheur
Pour enfin s'installer dans le cœur d'un être
Capable de le protéger.

La condition nécessaire à l'Amour
Pour qu'il s'installe dans votre âme,
Sans jamais prendre le risque d'être emprisonné.

Oser choisir
C'est oser vivre libre,
C'est oser aimer librement.

Sans plus jamais vous sentir aliéné
Par l'exigence de ceux qui ne savent pas encore donner.


© Marie de Solemne

4 commentaires:

  1. Salam Marie,

    Aujourd'hui je me suis fâchée.

    Est-ce moi qui ai choisi la colère ou bien est-ce la colère qui m'a choisie?
    Etais-je agie par le bien ou le mal lorsque sous le coup de la colère j'ai lâché une vérité?
    Où était ma liberté à ce moment précis?
    Je ne sais pas.

    Est-ce la vérité qui s'est appuyée, de par sa propre initiative, sur mon mal pour sortir et choisir sa cible? Le bien aurait-il pris appui sur mon mal pour percer ce monde?
    Ou bien est-ce mon mal, pur, qui s'est exprimé sans garde fous? Ai-je dit la vérité, non dans le but d'établir la réalité des faits, mais pour blesser? En ce cas, le bien serait au service du mal. Et ma liberté est aliénée.

    A la vérité, j'ai quitté les lieux avec un goût amer dans la bouche.
    Je ne sais ce que les paroles que j'ai prononcées sont venues bouger dans ce monde, dites comme cela, sous le coup de l'impulsion.
    La vérité avec une trajectoire non contrôlée, est-elle une bonne vérité?
    Ou bien la vérité se passe-t-elle largement de nous car elle connait parfaitement son chemin sans que nous l'assistions en quoi que ce soit, si ce n'est par nos défauts, à savoir ces colères malheureuses qui nous font nous sentir misérables....

    En conclusion, c'est la vérité qui est libre. Pas moi....
    Et c'est drôle, vu comme de cet angle, que la liberté s'appuie sur un cœur emprisonné pour rejoindre ce monde...

    Comment se croire fort après ça?

    Très bonne soirée à vous et qu'Allah, de par Sa miséricorde, vous assiste en toutes choses

    Bien Fraternellement

    Djanet



    RépondreSupprimer
  2. Marie,
    Je vous ai découverte au fil de mes recherches sur internet et j'ai été sensible à votre voix et votre sincérité. Dès lors, je me suis procurée quelques uns de vos livres. Quel bonheur d'y découvrir d'autres voix que je ne connaissais pas! L'humour de Théodore Monod, la grande finesse de Sylvie Germain, la liberté de Christian Bobin, ou encore la clarté pédagogique d'André Comte Sponville. Être en contact avec des esprits aussi structurés, qui sont allés au bout de leur exigente réflexion est une chance, pour nous lecteurs en recherche. C'est pour cela que j'ai l'impression que l'écriture est l'un des grands trésors des hommes. Pour ma part, je n'ai pas vécu de NDE, mais une syncope, qui m'a laissée épuisée et évanouie, "en "tat de mort apparente". Je n'ai pas vu grand chose, mais quelque chose est passé. Depuis, le changement de perspective est étonnant et je n'ai plus vraiment peur de quoi que ce soit. Je laisse le travail se faire de l'intérieur, tout en étant vigilante sur le chemin que j'emprunte. J'ai en effet écouté les propos de médiums connues, mais si elles parlent beaucoup, elles ne semblent rien dire. Ce sont des voix quand je les entends, qui me fatigue et me coupe du monde. Je n'aime pas. Alors je laisse de côté. Je préfère les voix claires, comme la vôtre, celle de l'Evangile, d'Etty Elisum, Théresde d'Avila, qui forment comme une famille. Qu'en pensez-vous? Un questionnement est apparu aussi sur les épreuves. L'un de vos textes plublié sur votre blog en parle un peu. Merci. Merci, vraiment!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Marie,
    Je vous ai découverte au fil de mes recherches sur internet et j'ai été sensible à votre voix et votre sincérité. Dès lors, je me suis procurée quelques uns de vos livres. Quel bonheur d'y découvrir d'autres voix que je ne connaissais pas! L'humour de Théodore Monod, la grande finesse de Sylvie Germain, la liberté de Christian Bobin, ou encore la clarté pédagogique d'André Comte Sponville. Être en contact avec des esprits aussi structurés, qui sont allés au bout de leur exigente réflexion est une chance, pour nous lecteurs en recherche. C'est pour cela que j'ai l'impression que l'écriture est l'un des grands trésors des hommes. Pour ma part, je n'ai pas vécu de NDE, mais une syncope, qui m'a laissée épuisée et évanouie, "en état de mort apparente". Je n'ai pas vu grand chose, mais quelque chose est passé. Depuis, le changement de perspective est étonnant et je n'ai plus vraiment peur de quoi que ce soit. Je laisse le travail se faire de l'intérieur, tout en étant vigilante sur le chemin que j'emprunte. J'ai en effet écouté les propos de médiums connues, mais si elles parlent beaucoup, elles ne semblent rien dire. Ce sont des voix quand je les entends, qui me fatigue et me coupe du monde. Je n'aime pas. Alors je laisse de côté. Je préfère les voix claires, comme la vôtre, celle de l'Evangile, d'Etty Elisum, Théresde d'Avila, qui forment comme une famille. Qu'en pensez-vous? Un questionnement est apparu aussi sur les épreuves. L'un de vos textes plublié sur votre blog en parle un peu. Merci. Merci, vraiment!!!! Je dirige mes petits pas dans une direction déjà tracée par d'autres. J'en suis heureuse.

    RépondreSupprimer
  4. Marie,
    Je vous ai découverte au fil de mes recherches sur internet et j'ai été sensible à votre voix et votre sincérité. Dès lors, je me suis procurée quelques uns de vos livres. Quel bonheur d'y découvrir d'autres voix que je ne connaissais pas! L'humour de Théodore Monod, la grande finesse de Sylvie Germain, la liberté de Christian Bobin, ou encore la clarté pédagogique d'André Comte Sponville. Être en contact avec des esprits aussi structurés, qui sont allés au bout de leur exigente réflexion est une chance, pour nous lecteurs en recherche. C'est pour cela que j'ai l'impression que l'écriture est l'un des grands trésors des hommes. Pour ma part, je n'ai pas vécu de NDE, mais une syncope, qui m'a laissée épuisée et évanouie, "en "tat de mort apparente". Je n'ai pas vu grand chose, mais quelque chose est passé. Depuis, le changement de perspective est étonnant et je n'ai plus vraiment peur de quoi que ce soit. Je laisse le travail se faire de l'intérieur, tout en étant vigilante sur le chemin que j'emprunte. J'ai en effet écouté les propos de médiums connues, mais si elles parlent beaucoup, elles ne semblent rien dire. Ce sont des voix quand je les entends, qui me fatigue et me coupe du monde. Je n'aime pas. Alors je laisse de côté. Je préfère les voix claires, comme la vôtre, celle de l'Evangile, d'Etty Elisum, Théresde d'Avila, qui forment comme une famille. Qu'en pensez-vous? Un questionnement est apparu aussi sur les épreuves. L'un de vos textes plublié sur votre blog en parle un peu. Merci. Merci, vraiment!!!!

    RépondreSupprimer

Laissez votre avis, il sera lu avec intérêt. Merci.